Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 19:26
Village bio et au naturel : 19-22 mars 2015 à Paris

Rendez-vous au Village Bio et Nature, à la Porte de Versailles, dans le cadre du salon "Destinations NATURE" qui en 2015 se tiendra en même temps et dans le même hall que le Salon Mondial du Tourisme

Plus d'info sur http://www.vivez-nature.com/village-bio-naturel-infos-pratiques.html

Partager cet article

Published by Laurence - dans Zoom sur...
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 19:14
Sur la piste des grands singes- Exposition jusqu'au 21 mars 2016 au MNHN

Les grands singes sont les plus proches de l'homme.

Ils sont à l'honneur de cette exposition organisée telle une randonnée, balisée d'explications.

Si l'homme est un cousin, il peut être également son pire ennemi : déforestation, braconnage, trafic sont également évoqués.

Une exposition à ne pas manquer !

Plus d'information sur http://www.mnhn.fr/fr/grands-singes

 

Partager cet article

Published by Laurence - dans Zoom sur...
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 20:14

 

De Thich Nhat Hanh

 

"Conscient de la souffrance provoquée par la destruction de la vie, je suis déterminé à développer ma compassion et à apprendre les moyens de protéger la vie des personnes, des animaux, des plantes et des minéraux. Je m'engage à ne pas tuer, à ne pas laisser tuer et à empêcher tout acte meutrier dans le monde, dans mes pensées ou dans ma façon de vivre. Nous sommes peut-être en train de tuer chaque jour, par notre façon de manger, de boire, d'utiliser la terre, l'air et l'eau. Nous pensons ne pas tuer, mais nous tuons".

 

"Les hommes ne survivront que si les autres espèces survivent. C'est exactement l'enseignement de Bouddha et de l'écologie profonde".

 

"Nous sommes aussi prisonniers du signe "personne". Nous séparons les humains des animaux, des arbres, des rochers et nous pensons que les non-humains - les poissons, les vaches, la végétation, la terre, l'air et les mers - sont là pour être exploités. Les autres espèces chassent aussi pour se nourrir, mais elles n'exploitent pas les autres pour autant. En regardant profondément notre propre espèce, nous y voyons les éléments non humains qu'elle contient, et en regardant le monde animal, végétal et minéral nous voyons les éléments humains en eux. En pratiquant la concentration libre de signes, nous vivons en harmonie avec toutes les autres espèces. Quand nous polluons les espèces soi-disant non vivantes, comme l'air ou les rivières, nous polluons aussi les êtres vivants. Mais si nous regardons profondément l'inter-être des êtres vivants et non vivants, nous cesserons d'agir de la sorte".

Partager cet article

Published by Laurence - dans A méditer...
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 09:40

aWQ9MTMyNjIyNDA2MzI3NDIyNTgwNSZsPTI0NCZoPTI0NCZjPTImZj13aGl.jpg

Rien de plus triste qu'un sapin mourrant jeté sur un trottoir après avoir été la star de Noël ! Donnons lui une seconde vie tout en respectant l'environnement :

 

MaPlanteMonBonheur.fr veut remercier ceux qui le font et inciter tous ceux qui ne le font pas à adopter une démarche éco-citoyenne avec une idée joyeuse : échanger les vieux sapins contre de jolies plantes. Opération chaque année en janvier.  La camionnette « Bye bye vieux sapin, hello jolie plante » sillonne le pays !  

Laisser un sapin sur le trottoir, en plus de ne pas respecter l’environnement, est puni de 150€ d’amende !

Plus d'info sur http://www.maplantemonbonheur.fr/bye-bye-vieux-sapin-hello-jolie-planteZ

 

Utiliser le "sac à sapin"

Le sac à sapin d'Handicap International, disponible dans les grandes surfaces, jardineries ou encore chez les fleuristes, permet d'emballer son sapin facilement. Entièrement biodégradable, il est labellisé "OK compost" et peut être accepté en déchetterie avec les déchets verts. Une partie du coût d'achat est reversé à l'association Handicap International afin de financer des actions sur le terrain.

www.handicap-international.fr

 

Replanter son sapin dans le jardin

Pour les familles ayant opté pour un sapin naturel conditionné en pot ou en motte, avec conservation des racines, il est possible de replanter son sapin dans le jardin. Cette nouvelle vie peut être envisagée à condition de respecter quelques étapes auparavant, comme le rappelle l'Association française du sapin de Noël naturel (AFSNN).

Dans la maison, il est conseillé de ne pas l'installer dans une pièce chauffée à plus de 17 °C, d'éviter toute source de chaleur, de prévoir un pied de sapin avec réserve d'eau, de brumiser ses aiguilles pour éviter leur dessèchement et de le placer dans une pièce non chauffée quelques jours avant de le replanter.

Pour réussir la replantation du sapin, il faudra veiller à éviter le gel, imbiber la motte du sapin durant un quart d'heure, ajouter un peu de terreau et de terre de bruyère dans le trou préalablement réalisé et arroser copieusement à la base du sapin.

Ceux qui n'ont pas de jardin ou de parcelle de terrain pour replanter leur arbuste pourront le transformer en compost ou en bois de chauffage, après l'avoir fait sécher.

www.afsnn.fr

 

Apporter son sapin dans les points de collecte

De nombreuses grandes villes françaises organisent leur recyclage des sapins. Les Parisiens, par exemple, sont invités à apporter leur sapin dans plus de cent points de collecte installés dans les parcs et jardins de la capitale. Les sapins déposés auront été préalablement débarrassés de leurs décorations et devront être déposés sans sac. Ils serviront de "paillage" aux différents parcs. Les services de la Direction des espaces verts et de l'environnement de la mairie de Paris pourront les broyer pour en faire un compost à répandre à la surface des massifs. Les sapins ainsi valorisés enrichiront le sol en se décomposant.

37.000 sapins ont ainsi été collectés en 2012.

Plus d'info sur www.paris.fr

Partager cet article

Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 10:52
La biodiversité, c'est aussi notre santé

Un colloque national dédié aux liens entre santé et biodiversité au cours duquel une conclusion s'est imposée : notre santé passe par la santé de la biodiversité.

Plus d'info sur http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/

Apportez votre soutien en signant la déclaration finale :

http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/declarationFinale/signer_declaration_finale.php

Partager cet article

Published by Laurence - dans Côté santé
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 10:40
Entre nos mains

Un geste solidaire !

1 berceuse téléchargée = 1 euros versé à l'AMREF qui oeuvre pour les bébés africains.

Plus d'info sur www.entrenosmains.fr

Vidéo

Partager cet article

Published by Laurence - dans Coup de chapeau !
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 20:35
L'english Bio-bus roule aux excréments

Ce Bio-bus vient d'être mis en service au Royaume-Uni.

C'est un véhicule de 40 places qui assure la liaison entre l'aéroport de Bristol et le centre ville de Bath.

Il est entièrement alimenté par du biométhane, issu du traitement des déchets organiques et des déjections humaines.

Un carburant qui pourrait également améliorer la qualité de l'air puisqu'il permet de réduire de 88% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l'essence classique. Il est produit dans une station d'épuration à Bristol qui traite chaque année 75 millions de mètres cubes d'eaux usées et 35000 tonnes de déchets alimentaires.

Un plein permet au Bio-bus de parcourir 300 kms soit l'équivalent des déjections annuelles de 5 personnes.

Partager cet article

Published by Laurence - dans Coup de chapeau !
commenter cet article
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 20:22

 

 

White God est un film dramatique hongro-germano-suédois coécrit et réalisé par Kornél Mundruczó, sorti le 3 décembre 2014. Il est sélectionné au Festival de Cannes 2014 dans la section "Un certain regard" dont il remporte le Prix.

Le scenario

Une Hongrie où le gouvernement impose une taxe sur les chiens bâtards afin de privilégier les chiens de race. C'est ainsi que Hagen, l'ami canon de l'inconsolable Lili est jeté à la rue.

Quelques mots de Kornél Mundruczó :

"L'idée du long métrage est venu d'une visite à la fourrière. Je me suis senti responsable de l'emprisonnement des chiens. Ces derniers pensent qu'ils font partie de la famille. Les voir traités avec une telle indifférence m'a horrifié"."

"Je voulais que le spectateur le suive comme si c'était un humain, raison pour laquelle j'ai filmé naïvement l'histoire à hauteur de chien".

Bande annonce :

Partager cet article

Published by Laurence - dans A lire - A voir
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 23:25

 justice.jpg

"Le 11 avril 2014, dans le cadre du projet de loi dit « de modernisation et simplification du droit dans les domaines de la justice et des affaires intérieures », le législateur a déposé un amendement portant sur le statut juridique des animaux. Ledit amendement insère notamment au Code Civil un nouvel article numéroté 515-14 et rédigé comme suit :


« Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens corporels. »


Voté en première lecture le 15 avril 2014, l’amendement a été adopté par l’Assemblée dans la nuit du jeudi 30 octobre 2014.
Cette mesure harmonise les dispositions du Code Civil avec celles du Code Pénal et du Code Rural qui reconnaissaient déjà, explicitement ou implicitement, les animaux comme des « êtres vivants et sensibles ».
Le Code rural et de la pêche maritime consacre ainsi un chapitre entier à la «protection des animaux», et dispose dans son article L.214-1 que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».
De même, le Code Pénal, dans son article 521-1, punit de deux ans d’emprisonnement ou de 30 000 euros d’amende le fait, publiquement ou non, «d’exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité».
Désormais « être vivants doués de sensibilité », les animaux ne peuvent plus être juridiquement définis comme des meubles, bien qu’ils répondent encore au régime des biens corporels.
Cette mesure, dont l’objectif principal est d’harmoniser la terminologie relative aux animaux dans les différents codes en vigueur, n’emporte aucune modification de fond du régime de protection des animaux.
Elle pourrait cependant avoir des conséquences dans d’autres branches du droit. Tout particulièrement, le nouveau statut juridique des animaux pourrait avoir son importance en matière de droit à l’image.
En effet, depuis un arrêt d’Assemblée Plénière de la Cour de cassation en date du 7 mai 2004, il est communément admis en jurisprudence que le propriétaire d’une chose ne dispose pas d’un droit exclusif sur l’image de celle-ci, et qu’il peut toutefois s’opposer à son utilisation par un tiers lorsqu’elle lui cause un trouble anormal.
Le terme de « chose » ne semble plus guère s’appliquer à des « être doués de sensibilité », si bien qu’il semble désormais possible d’invoquer devant les tribunaux une protection au titre du droit à l’image d’un animal, sans qu’il y ait besoin de démontrer l’existence d’un trouble anormal dans l’utilisation de cette image par un tiers. Il serait alors nécessaire, pour l’exploitation de l’image d’un animal, qui reste soumis au régime des biens corporels, de recueillir le consentement préalable de son propriétaire.
Une telle avancée concernant le droit à l’image des animaux pourrait avoir un impact tout particulier dans le domaine hippique, où les chevaux bénéficient quelques fois d’une image forte, sans pour autant que les propriétaires ne puissent s’opposer à leur exploitation, notamment à des fins publicitaires.
Encore faudrait-il qu’un tel moyen soit soulevé devant les juges, et, avant ça, que l’amendement soit définitivement adopté.
En effet, le projet de loi dans le cadre duquel s’inscrit cet amendement doit encore être examiné par le Sénat."

www.journaldunet.com

Partager cet article

Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 09:25

Une nouvelle conférence sans réelle avancée avec un accord a minima :

- Des engagements très différents selon les pays : les pays du sud (Brésil, une grande partie de l'Amérique latine, l'Arabie Saoudite, les Philippines et l'ensemble de l'Afrique) ont débloqué des fonds importants comparés à la proportion de leur impact climatique. Ils ont sollicité également plus de visibilité sur l'aide financière que pourraient apporter les pays du nord. De nombreuses contributions ont été exigées, notamment sur l'aide aux actions d'adaptation. Technologie, expertise et financement. Quant aux pays du nord (Europe, États-Unis), ils n'ont répondu que faiblement à l'appel. Ces derniers préfèrent se reposer sur leurs acquis, et ne se sont pas vraiment engagés.

- Réduction des émissions de CO2 : favoriser une baisse générale comprise entre 40 et 70 % de la production de gaz carbonique mondiale d'ici à 2050. Si cet accord n'est pas respecté, les experts prévoient une hausse de la température globale de plus de 2°C, ce qui risquerait d'être dramatique à l'échelle planétaire. Croissance de l'austérité et famine ne seraient qu'une partie des conséquences d'un tel manquement à cet engagement.

- Des mesures complémentaires à adopter lors de la prochaine conférence qui se tiendra à de Paris fin 2015. Le secrétariat de l'ONU sur le climat devra s'assurer que les engagements prévus à Lima pourront être tenus. Ce sera à la France d'imposer la résolution de ces questions et désaccords.

Ces enjeux sont vitaux pour l'avenir de la planète.

Pour mieux comprendre le réchauffement climatique, voir la vidéo :

Partager cet article

Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article