Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:18
Non à la disparition des crocodiles !

"Des sacs à main, des ceintures, des chaussures… Les crocodiles ont souffert de la chasse mais aujourd’hui c’est la destruction de leurs milieux naturels qui les menace de disparition. Des parcs zoologiques mènent des programmes scientifiques pour mieux connaître ces animaux et pouvoir, à terme, sauver quelques espèces de la disparition. Parmi eux, la Ferme aux crocodiles* dans la Drôme, dont le vétérinaire et directeur, Samuel Martin, nous explique comment on peut venir en aide aux crocodiles.

Pourquoi les crocodiles sont-ils menacés de disparition ?

Sur les 23 espèces de crocodiles, une dizaine est menacée de disparition. Le gavial du Gange notamment, est classé en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature. L’activité humaine joue un rôle majeur dans leur disparition, même si la chasse est aujourd’hui très contrôlée, mais c’est surtout l’érosion de leurs milieux naturels qui pose problème. Par exemple, en Indonésie, les plantations de palmiers remplacent les mangroves et les forêts à un rythme exponentiel et des espèces encore méconnues comme toutes les variétés de varans macrei risquent de disparaître avant même d’être caractérisées.

Quelles actions sont mises en œuvre pour sauver les reptiles ?

Protéger les crocodiles sans protéger les marais et les rivières n’a pas de sens. Les projets de conservation doivent viser la préservation des milieux naturels et même s’ils s’appuient sur une espèce emblématique comme le crocodile, ils vont bénéficier à beaucoup d’espèces comme les libellules ou les vers d’eau qui n’attirent pas l’attention mais qui sont importantes dans les écosystèmes. Par exemple, au Bénin, nous travaillons avec une association locale qui agit à tous les niveaux : environnemental, social et culturel. Elle agit pour un meilleur accès à la santé des populations, une meilleure éducation à l’environnement et a financé un musée de la chasse pour que les chasseurs soient fiers de leurs activités tout en acceptant de prélever moins d’animaux sauvages. Ils font changer les points de vue peu à peu avec une approche transversale, et c’est ce qui marche le mieux."

20 minutes

* www.lafermeauxcrocodiles.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires