Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 00:33
Osons : Playdoyer d'un homme libre

Osons : Playdoyer d'un homme libre

Ce manifeste écrit par Nicolas Hulot est un cri du cœur, un plaidoyer pour l’action, un ultime appel à la mobilisation et un coup de poing sur la table des négociations climat avant le grand rendez-vous de la COP21. Il engage chacun à apporter sa contribution dans l’écriture d’un nouveau chapitre de l’aventure humaine, à nous changer nous mêmes et par ce biais à changer le monde. Diagnostic implacable, constat lucide mais surtout propositions concrètes pour les responsables politiques et pistes d’action accessibles pour chacun d’entre nous, cet ouvrage est l’aboutissement de son engagement et de sa vision en toute liberté des solutions à « prescrire » avant et après la COP21.

 
Plus d'info sur http://www.fondation-nicolas-hulot.org/magazine/osons-plaidoyer-dun-homme-libre

 

Signez la pétition sur https://formulaires.fondation-nicolas-hulot.org/fra/osons/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans A lire - A voir
commenter cet article

commentaires

pedersen 16/11/2015 15:17

il faut tout faire pour que cette cop soit un grand succès

pedersen 16/11/2015 15:16

pour que les etats se mettent d'accord pour le climat

Prelat 15/11/2015 16:37

Je suis pour il faut tout faire pour sauver ce que nous sommes occupé a détruire OSONS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!VITE

magnier 06/11/2015 11:42

Pour apporter ma modeste contribution à la COP 21 pour l'avenir de nos enfants.

Laurence 08/11/2015 06:50

Merci !
Il y a urgence. Ne scions pas la branche sur laquelle nous sommes assis !
Amicalement, Laurence