Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 01:17

clap.jpg

 

"Aucun animal n'a été blessé durant ce tournage" Derrière le label figurant dans les génériques de films américains, se cacherait une réalité moins glamour. Une grande enquête du magazine The Hollywood Reporter révèle comment l'American Humane Association (AHA), seul organisme chargé de certifier du respect du bien-être animal dans le septième art, ferme les yeux sur les plateaux de tournage.

Ainsi, des dizaines de poissons auraient été tués par des explosions sous-marines sur "Pirates des Caraïbes", un husky aurait été frappé sur "Antartica", un chimpanzé écrasé sur le tournage de "Playboy à saisir" ou encore, le tigre de "L'Odyssée de Pi" aurait failli mourir. Mais l'Oscar du plus grand désastre animalier revient au film de Peter Jackson "Le Hobbit: un voyage inattendu". Pas moins de vingt-sept animaux seraient morts de déshydratation ou d'épuisement.

Ces graves incidents n'auraient pourtant pas empêché les blockbusters d'obtenir le précieux agrément. Pourquoi ? The Hollywood Reporter explique ce scandale par le manque d'indépendance de l'association financée en grande partie par... l'industrie du cinéma. "C'est fascinant et ironique à la fois : protecteurs des animaux, ils sont aujourd'hui devenus complices des cruautés infligées aux animaux", accuse Bob Ferder, un ancien procureur de Los Angeles. Pour protéger le grand Steven Spielberg, l’AHA aurait par exemple passé sous silence la mort d’un cheval sur le plateau de "War Horse".

L'organisme incriminé a vivement réagi, dénonçant un article "qui travestit le travail et les réussites d'une organisation à but non lucratif respectée, qui a permis à des millions d'animaux acteurs d'être en sécurité sur les plateaux de cinéma". L'AHA préfère évoquer de "rares incidents sans gravité et involontaires". S'il y a eu "quelques morts", "cela n'avait rien à voir avec le traitement réservé aux animaux sur les plateaux ou c'est arrivé alors que les animaux n'étaient plus sous notre responsabilité". Une manière de noyer le poisson ?

Metronews

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires