Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 08:49
Claudine André, surnommée l'ange des bonobos

Claudine André, surnommée l'ange des bonobos

« Ma première école a été la forêt. Enfant, je suis arrivée au Congo dans les valises de mon père, qui était vétérinaire. Il m’a donné la chance de découvrir l’harmonie avec la nature, l’équilibre entre la terre, les hommes et les animaux. » Claudine André

"Claudine André a fondé Lola ya bonobo en 1994. Un petit bonobo, Mikeno, avait été déposé au zoo de Kinshasa où elle travaillait comme volontaire. Il avait vraisemblablement été amené à Kinshasa par des trafiquants et ses chances de survie étaient faibles. Elle s'employa cependant à le sauver, en s'en occupant comme s'il s'agissait de son enfant. Rapidement, d'autres bonobos orphelins arrivèrent, et petit à petit, formèrent une petite communauté vivant sous sa protection.

Lola ya Bonobo est le seul sanctuaire au monde à prendre en charge les bonobos orphelins, victimes du trafic de viande de brousse et du commerce illégal d’animaux sauvages. Son objectif : la sauvegarde des bonobos dans le seul pays où on les trouve – la République Démocratique du Congo."

Plus d'info sur http://lolayabonobo.fr/

 

A voir

 
Le film "Bonobos" (DVD)
"Il était une fois au coeur du Congo une espèce de grands singes que l'on ne trouve nulle part ailleurs, les bonobos. Plus intelligents, plus farceurs, plus fascinants que tous les autres singes, ils sont pourtant en voie de disparition. Claudine André, qui consacre sa vie à leur défense, a ouvert une réserve pour les protéger. Elle va y accueillir Béni, un petit bonobo capturé par les hommes, qui va réapprendre la vie en communauté et se préparer à affronter les dangers de la jungle..."
 
A lire
 

Bonobos, le bonheur d'être singe de Frans de Wall 

"Connus depuis peu, les bonobos exercent une véritable fascination sur ceux qui les approchent. Dans tout ce qu’ils font ils nous ressemblent. Pour se plaindre, un jeune prend l’air triste et boudeur d’un enfant malheureux. Lors d’un rapport sexuel, une femelle pousse des cris de plaisir. Et lorsqu’ils jouent, les bonobos ont de gros rires si leurs partenaires leur chatouillent le ventre ou les aisselles.

Doués d’une intelligence étonnante, d’une sensibilité aux autres exceptionnelle dans le monde animal, connaissant une organisation sociale remarquable dans laquelle la sexualité joue un rôle privilégié, les bonobos apparaissent comme l’un des plus proches parents de l'homme."

 

Le colloque des bonobos de Frédéric Lepage

"Les chimpanzés et les hommes sont-ils génétiquement semblables au point qu'il faille les placer sur le même rameau de l'évolution ? Un congrès est organisé pour en décider. Les experts venus d'Afrique pour participer à ce débat houleux sont tous... des chimpanzés. Ils doivent trancher : acceptent-ils de devenir frères des hommes ?

Les discussions s'enveniment : pouvoir, racisme, puissance, désir... chacun se passionne, tous s'invectivent et se querellent, durant ce congrès dont on ne sait s'il s'achèvera en Davos de l'intelligence ou en Yalta des espèces.

Villeurbanne, singe-reproducteur dans un centre d'expérimentation; Congo, bonobo manipulateur, cynique, artisan pervers d'une effroyable machination; Bianga, charmante et amoureuse; et Kasaï, chimpanzé benêt et impulsif, sont les héros de cette rencontre au sommet... de notre arbre généalogique.

Frédéric Lepage signe là, à mi-chemin de La Ferme des animaux de Georges Orwell et de La Planète des singes de Pierre Boulle, un roman drôle et bouleversant, bâti sur des bases scientifiques irréprochables. Qu'est-ce qui sépare vraiment l'homme de l'animal ? C'est la question posée parce roman original qui tend un miroir sans concessions à l'espèce humaine."

Partager cet article

Repost 0

commentaires