Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:21

Monsieur le Président

Je ne suis qu'une bête

Vous penserez peut-être

Que c'est pas important

Ils disent que ce soir

Je rentre dans l'arène

Je vais mourir au terme

De mes quatre printemps

Je n'sais rien de votre art

Je ne suis pas des vôtres

Vous comprendrez le notre

Quand vous saurez le voir

Et s'il me faut combattre

Avec ceux de ma race

Celui que je terrasse

Ne porte pas de fard

Ce qui vous amuse me fait souffrirŠ

Messieurs qu'on nomme "grands"

Faites à votre guise

Mais faut que je vous dise

Si ma mort n'a servi

Qu'a rassurer l'humain

Sur sa toute puissance

C'est qu'il n'a pas conscience

Que la bête c'est luiŠ

Quand ils auront fini

De trucider mon âme

Avec toutes leurs lames

Et qu'ils auront compris

Qu'à les voir si heureux

Au moment où je tombe

J'en aurais presque honte

Si j'étais fait comme eux

Si j'étais fait comme eux

Ce qui vous amuseŠme fait souffrirŠ

Ce qui vous amuseŠme fait souffrirŠ

Faut-il qu'ils soient perdus

Pour apprendre l'enfance

A tuer l'innocence

Faut-il qu'ils continuent

A verser notre sang

Dans les villes de France

Plus ils nous font offense

Plus nous avons d'amis

Qui s'en vont dire aux gens

N'allez pas aux arènes

Ces lieux sont plein de haine

Eloignez vos enfants.

Tenez vous le pour dit

Que leurs milliers de larmes

Sont devenus les armes

Contre vos barbaries

Contre vos barbaries

Ce qui vous amuse me fait souffrir

Ce qui vous amuse me fait souffrir

Ce qui vous amuse me fait souffrir

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eléonore Visart 11/02/2012 19:56

Pardon pauvre amour...à chaque fois voilà ce qui me vient en tête