Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 10:09

Le Royaume-Uni allège à compter du 1er janvier les règles pour l'entrée sur son territoire des animaux de compagnie - chiens, chats et furets -, mettant fin à la quarantaine de six mois imposée depuis le XIXe siècle.

Selon un communiqué du ministère de l'Environnement, "il n'est plus nécessaire d'imposer une quarantaine de six mois aux animaux de compagnie, une pratique datant des années 1800, du fait des progrès réalisés dans le domaine des vaccins contre la rage et des traitements".

Les animaux de compagnie devront simplement être vaccinés contre la rage. Un délai de 21 jours entre la vaccination et l'entrée au Royaume-Uni reste obligatoire.

Auparavant, les propriétaires de chiens et chats devaient placer leur animal en quarantaine pendant six mois à partir de la date d'un test sanguin obligatoire.

Le test sanguin et la quarantaine disparaissent pour les animaux provenant de tous les pays de l'Union européenne ainsi qu'une liste de pays comprenant les Etats-Unis et l'Australie.

Pour les autres pays tels que le Brésil, l'Inde et l'Afrique du sud, le test sanguin et une quarantaine réduite à trois mois restent obligatoires.

Le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède et Malte, qui faisaient exception jusqu'à présent au régime européen sur le voyage des animaux de compagnie, mettent ainsi leurs règles en conformité avec celles de l'UE au 1er janvier, selon le ministère de l'Environnement.

"Le système de quarantaine britannique avait été mis en place au XIXe siècle pour combattre la rage, et est largement dépassé par les avancées scientifiques", a souligné la ministre britannique de l'Environnement, Caroline Spelman. "Il est temps que nous changions ces règles dépassées qui ont entraîné bien des tracas pour des générations de propriétaires d'animaux de compagnie et ceux qui ont besoin d'un animal pour les aider."

Le Point

Partager cet article

Repost 0

commentaires