Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 19:04

tomate 

 

De la tomate, le fruit roi des primeurs italiens, à la fabrication de sacs plastiques biodégradables, il n’y a qu’un pas qu’une équipe du Centre national italien de la recherche (CNR) a franchi. Le principe est simple, selon Barbara Nicolaus, auteur d’une étude sur l’utilisation des résidus industriels de la tomate, et chercheuse à l’Institut de chimie biomoléculaire de Pozzuoli, près de Naples, dépendant du CNR. “Notre programme de recherche a visé à extraire et à purifier des polysaccharides obtenus des résidus de transformation de la tomate pour en faire des sacs plastiques biodégradables”, a-t-elle expliqué. Les polysaccharides sont des sucres à très longue chaîne moléculaire que l’on peut trouver dans les fibres végétales. Leurs caractéristiques physico-chimiques permettent de développer un matériau biodégradable, utilisable pour les sacs plastiques mais aussi pour les bâches agricoles. L’Italie produit chaque année quelques 65 millions de quintaux de tomates.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Coup de chapeau !
commenter cet article

commentaires

françou 16/01/2011 20:46


Bonsoir,

article à suivre, mais pourquoi pas à condition qu'il n'y ait pas un produit nocif pour la santé ensuite comme je l'ai entendu dernièrement sur les plastiques à la télévision. Cela concernait en
plus les plastiques recyclés pour l'alimentaire et qui occasionnerait des troubles graves pour la santé.
Amicalement francine


Laurence 21/01/2011 09:29



Bonjour Francine, oui espérons, le but de recycler n'est pas de polluer la santé ou l'environnement en parallèle. Amicalement, Laurence