Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:33

c3.jpg 

c2   

c4.jpg

 

 "Le cirque, est-ce une vie pour les animaux ?" Bien sûr que non !

"Derrière les strass... le stress" et des conditions de vie sordides !

   

"Alors que la législation se durcit pour les parcs zoologiques, les cirques sont  hélas systématiquement épargnés en raison de leur caractère itinérant.

Les animaux parcourent donc de nombreux kilomètres par an dans des remorques exigües, il sont enchaînés, enfermés en plein soleil, sans eau fraîche disponible, sans distraction, ne disposant même pas de l’espace minimal nécessaire à l’expression de leurs comportements naturels… Leurs sorties ? Un tour de piste face à un public hilare aux applaudissements effrayants. La seule issue pour tous ces animaux, arrachés pour certains à la vie sauvage, est la mort. Les éléphants, si sensibles, se laissent pour certains mourir. Les autres tombent malades et ne sont pas soignés. Ils se reproduisent vite et sont donc facilement remplaçables."  

 

Comment sont-ils dressés ? par la peur et la force...

 

"Pour qu’un lion saute dans un cerceau, qu’un ours danse sur un ballon ou qu’un éléphant marche sur les pattes arrière, il n’y a pas de mystère, pas de relation exceptionnelle avec le dresseur, pas d’intimité… Le seul moteur qui pousse ces animaux à effectuer des exhibitions contre-nature, souvent douloureuses physiquement pour eux, c’est la peur. Le dresseur s’impose par la force. Il les oblige à effectuer des numéros sous la contrainte et par du 

« conditionnement négatif ». « Pour que le lion reste sur son tabouret, il faut qu’il comprenne qu’il n’y a que là qu’il aura la paix… » Tels sont les propos tenus par un dresseur et entendus par un enquêteur One Voice. Menés à la baguette – au sens propre – ces animaux souffrent. Chiens et chats ne font pas exception. Pour eux aussi le dressage est strict. Et entre deux spectacles ou répétitions, eux aussi vivent enfermés, souvent entassés dans des cages."

 

 c6.jpg

 

  c5

 

Des numéros contre-nature...

"Les numéros que doivent réaliser les animaux dans les cirques sont, pour eux, contre-nature. Dans la majorité des cas, on les oblige à adopter des postures qui ne leur sont pas naturelles, ou à tenir longtemps une position inconfortable… Résultat : de nombreuses blessures, fractures et… des troubles comportementaux (par exemple, l'éléphant qui se balance en permanence d'une patte sur l'autre). Obligés d’exécuter inlassablement les mêmes mouvements dépourvus de sens - si ce n’est d’échapper à la punition - privés de toute forme de liberté d’expression, les animaux dépriment, dépérissent et se laissent même mourir... Parfois, dans un ultime sursaut de vie, ils tentent de se rebeller. Pour eux, plus d’espoir. Le dresseur, jugeant alors l’animal inapte, n’aura aucun intérêt à le garder en vie… Quant à ceux qui parviennent à se sauver, s’ils appartiennent à une espèce dangereuse, ils sont la plupart du temps abattus par les forces de l’ordre."

 

A regarder :

 

 

 

Regardez bien les gestes du dresseur :

 

Une démarche pédagogique mensongère...

"Le dressage est vide de sens. On ne peut même pas tenter de le justifier par l’intérêt pédagogique qui viserait à faire mieux connaître les espèces. Au contraire. Des animaux qui normalement ne se seraient jamais rencontrés, comme des tigres d’Asie et des lions d’Afrique, se retrouvent ensemble à effectuer un numéro. Et il ne s’agit pas là de montrer un comportement naturel mais un numéro de clown, où l’animal est ridiculisé. À titre d’exemple, ce chimpanzé déguisé dont tout le monde croit qu’il rit quand il exprime sa terreur… Quel intérêt de donner à voir aux enfants comment, par la contrainte et par la force, on peut soumettre les plus faibles et les obliger à faire n’importe quoi, à s’oublier eux-mêmes ? De leur faire croire que ces animaux, sauvages ou domestiques, jouent et s’amusent avec les humains, quand ils souffrent et sont effrayés ?
Les animaux sauvages n’ont leur place que dans la nature. Quant aux animaux domestiques, leur unique rôle devrait être de partager la vie d’un humain pour se tenir mutuellement compagnie dans le respect et la tendresse…"

 

Leur vie au naturel... est nettement plus belle non ?

 

 130.jpg

  125.jpg

   110

 

 

Des interdictions existent déjà dans de nombreux pays...

Belgique : un arrêté royal entré en vigueur en juillet 2005, prévoit que les animaux devront être détenus dans des conditions identiques aux parcs animaliers (dispositions qui prendront effet progressivement jusqu'en 2012)
Danemark : depuis 1962, il est interdit d’utiliser des animaux ou des espèces d’animaux non domestiqués (à l’exception, toutefois, des éléphants d’Asie considérés comme domestiqués).
Finlande : depuis 1986, il est interdit d’utiliser les singes, les éléphants, les carnivores, les phoques, les rhinocéros, les hippopotames, les ruminants, les marsupiaux, les oiseaux de proie, les autruches et les crocodiles. Les otaries sont autorisées.
Grande Bretagne : interdiction de la présence de cirques avec animaux sauvages dans
220 municipalités ou juridictions municipales (Cambridge, Coventry, Liverpool, Lancaster, Oxford…) et dans 8 juridictions municipales des nouveaux Pays de Galles du sud.
Suède : depuis 1988 (suite à une ordonnance royale de 1959), sont interdits les singes, les prédateurs (à l’exception des chiens et chats), les pinnipèdes (à l’exception des otaries), les rhinocéros, les hippopotames, les cervidés (à l’exception des rennes), les girafes, les kangourous, les oiseaux de proie, les ratites (autruches, émeus, nandous) et les crocodiles.
Autriche : L’Autriche interdit de présenter des animaux sauvages. Les lions, les tigres ou les éléphants dans les cirques en Autriche, c’est fini. Ce pays s’est doté, à la fin du mois de mai 2004, d’une loi sur la protection animale qui prohibe complètement la présentation d’animaux sauvages en cage ou lors de représentations.
Allemagne : le Bundesrat (équivalent de notre Sénat) a adopté le principe d’interdire les animaux sauvages dans les cirques.

Bolivie : les animaux sauvages et domestiques sont interdits.

Norvège : ce pays interdit l’utilisation d’animaux sauvages capturés dans la nature. Les fauves et les ours nés en captivité sont également prohibés.

Portugal : interdiction de nombreux animaux sauvages.

 

Et la France dans tout ça ? en retard comme souvent en matière de protection animale...

Pourtant de nombreuses associations se battent sans relâche pour faire évoluer la loi et pour libérer les animaux. Visitez leurs sites web :

 

www.one-voice.fr

www.associationstephanelamart.com

www.fondationbrigittebardot.fr

www.code-animal.com

www.30millionsdamis.fr

 ...

 

Que pouvez-nous faire pour les aider ?

- N'emmenons pas nos enfants au cirque et expliquons-leur pourquoi. One Voice a créé un petit dépliant pour les enfants "le cirque c'est rigolo... mais pas pour tout le monde" .

 

c8 

 

- Informons nos comités d'entreprise sur la réalité du cirque afin qu'ils ne proposent plus ces spectacles.

- Informons également les écoles afin qu'elles ne proposent plus ces sorties.

- N'hésitons pas à en parler autour de nous, à nos amis, à nos collègues.

- Privilégions les cirques sans animaux, il existe de très beaux spectacles.

- Et bien sûr un don aux associations est toujours le bienvenu car les campagnes coûtent cher.

 

 Lire également l'article "One Voice, un comité pour la libération des éléphants esclaves" dans la catégorie "Agissons"

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires