Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 13:39
   132fg1
  

Le foie gras est consommé de plus en plus souvent et a une place de choix lors des fêtes de fin d'année.

En 20 ans, la production de foie gras a été multipliée par 8. Plus de la moitié des foies gras consommés en France est d'origine étrangère.

Un nouveau scandale alimentaire, au pays du foie gras ?

5 anciens gaveurs de canard mettent en cause les pratiques d'un des leaders mondiaux du foie gras, le Béarnais Euralis. Selon eux, le groupe ne respecte pas les règles drastiques imposées pour prétendre à une indication géographique protégée. Ils ont porté plainte. Dans un communiqué, la direction se défend de toute entorse aux règles sanitaires.

Le groupe Euralis, premier producteur mondial de foie gras, installé à Lescar dans le Béarn, et qui revendique 5.000 salariés, est aujourd'hui sévèrement pointé du doigt par 5 anciens gaveurs de canard.

Ils accusent le géant de l'agroalimentaire de prendre un peu trop de liberté avec les règles imposées par le cahier des charges, afin de prétendre à la très recherchée indication géographique protégée (IGP) Sud-Ouest. Parmi eux, Philippe Lapaque, qui dit avoir vu passer sous ses mains de gaveur des volatiles malades. Très choqué par ce qu'il a vu, il dit avoir rapidement arrêté son activité, notamment après avoir vu les formateurs d'Euralis conseiller l'utilisation de médicaments sur les canards, une pratique proscrite.

Les 5 hommes ont porté plainte contre X pour tromperie auprès du parquet de Pau il y a déjà un an. Mais pour l'heure, aucun retour.

La direction se défend : sur France Info, Luc Lemaire le secrétaire général du groupe Euralis explique que "l'administration d'antibiotiques est tout à fait exceptionnelle, elle ne se fait que selon des règles strictes (...) Un éleveur ou un gaveur se doit de soigner un canard malade (...) Si pour soigner l'animal il reçoit un traitement antibiotique le canard perd son appellation IGP Sud Ouest".

Par ailleurs, dans un communiqué, Euralis explique "avoir une exigence de qualité totale concernant ses produits" et affirme que, dans le cas de l'IGP Sud Ouest, un "contrôle indépendant est exercé sur les producteurs par Qualisud, organisme certificateur agréé par le Ministère de l'Agriculture".

Dans son communiqué, la direction de l'entreprise mise en cause explique enfin que "la maladie de Derszy ne fait pas partie des maladies réglementées" et que "cette maladie se traite, le cas échéant, par vaccination et non par la prise d'antibiotique".

Après le scandale de la viande de cheval, ces nouvelles accusations viennent de nouveau jeter un trouble dans la filière agroalimentaire française.

www.franceinfo.fr 

 Ecouter le témoignage d'un des anciens gaveurs sur

http://www.franceinfo.fr/justice/un-nouveau-scandale-alimentaire-au-pays-du-foie-gras-973895-2013-05-02

 

Mode d'emploi de la production de foie gras
"La production de foie gras implique la naissance de 82 millions par an de canetons qui naissent dans un couvoir. Les oeufs sont placés sur des chariots dans de grandes armoires à incubation. Seuls les mâles sont gavés, l'utilisation de femelles est interdite (leur foie est trop nervé). Les oisillons sont donc triés dès leur sortie de l'oeuf. Les femelles sont généralement éliminées (par broyage) après leur naissance.

A 1 jour, les canetons sont transportés dans un élevage qui les mènera jusqu’à la phase de gavage à l’âge de 80 jours environ."

"Le gavage est une opération pénible et douloureuse pour l'animal. Imaginez qu'on vous force à avaler 12 kg de spaghettis en 5 secondes 2 fois par jour.

Ce qui arrive dans l'assiette n'est autre qu'un foie malade atteint de stéatose hépatique nutritionnelle, les animaux sont donc tués avant d'atteindre le stade où la maladie les emporte. D'autres infections parallèles peuvent également se déclarer.

Le gavage en lui-même est dangereux pour l'animal : mal de cou, mal de jabot, perforation de l'oesophage, brûlures, élargissement de la rate et du foie... avec en plus bien sûr un stress permanent et la peur du gaveur.

Dans les centres industriels, le confinement dans les cages empêche les activités naturelles : privation des besoins sociaux, physiologiques.

Après la phase de prégavage servant à dilater l'oesophage du palmipède débute la phase de gavage précédant la mort : 15 jours pour un canard, 18 à 24 jours pour une oie.

Au terme de cette période, le foie est prêt à être prélevé. Il faut alors abattre l’animal en le faisant saigner rapidement et totalement pour éviter les traces de sang sur le foie, car il aurait alors moins de valeur, mais l'étourdissement préalable par électronarcose n'évite pas les souffrances. Les animaux sont suspendus par les pattes et plongés dans un bain d'eau électrifiée. Ils se débattent convulsivement pendant cette phase, et parfois encore après, au moment d'être égorgés."

Leur vie en images :

 

Les interdictions

  pays interdisant le gavage

 

Action de PETA, place de la Bastille - décembre 2012

peta.jpg

 

Interview de Brigitte Gothière, Porte-parole de l'Association L214

"Produire du foie gras, c'est gaver des animaux. A savoir qu'ils sont forcés, à raison de 2 fois par jour, à ingérer de la nourriture qu'ils n'auraient jamais prise spontanément. En 15 jours, leur foie atteint 10 fois la taille d'un foie normal. Depuis le 1er janvier 2011, les cages individuelles sont interdites dans toute l'Union européenne. Sauf en France où la filière s'est octoyé un délai jusqu'au 31 décembre 2015. La recommandation du Conseil de l'Europe stipule que les animaux doivent interagir ensemble, pouvoir étendre les ailes et avoir une surface au sol avec de la litière. Or, dans les élevages, il y a toujours des grillages au sol et, dans certains cas, au moment du gavage, une grille se rabat sur les canards, les plaquant au sol. Sur 38 millions de canard gavés, plus d'1 million meure durant l'élevage. Sans compter les canes, broyées à la naissance. En 2009, un sondage montrait que 63% des Français interrogés reconnaissaient avoir un problème avec le bien-être animal. Le foie gras n'est pas un produit de luxe mais de batterie."

Metro

Le foie gras et les idées reçues. Une vidéo très bien faite par l'Association L214 :

Et la protection animale dans tout ça ?

Le Conseil de l'Europe avait pris la mesure de l'inadaptation de cette pratique à l'espèce en 1999 et a fait évoluer les règles encadrant le gavage et l'élevage des animaux. De nombreux pays ont déjà interdit cette pratique : certains états des Etats Unis, la Suisse, l'Argentine, plusieurs pays européens.

Bien sûr la France n'a pas adopté ces règles se prévalant d'exception culturelle !

De nombreuses associations se battent sans relâche pour l'interdiction de cette torture :

www.stopgavage.com

www.one-voice.fr

www.pmaf.org

www.30millionsdamis.fr

www.protection-des-animaux.org

www.spa.asso.fr

www.l214.com

www.gaia.be

Agissons !

* Signer le manifeste pour l'abolition du foie gras sur http://www.stopgavage.com/signer.php

* Ne pas consommer de foie gras.

* En parler et informer les personnes autour de nous.

* Demander à nos comités d'entreprise de ne pas proposer de type de cadeaux.

* Demander à nos sociétés de ne pas offrir ce type de cadeaux à leurs clients mais plutôt un bon vin.

* Déguster le faux gras de Gaïa : http://www.fauxgras.be/ - Possibilité de commander sur http://www.stopgavage.com/faux-gras-GAIA.php    

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires