Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 13:04

Biodiversité : l'Europe n'est pas une terre d'accueil !

Crédit photo : © river © Fellmann © Jamie Wilson / Fotolia.com

 

Commandée et financée par la Commission européenne, la dernière Liste rouge européenne dresse un bilan accablant de la situation des libellules, coléoptères et papillons d’Europe. Ce constat établi, les régions concernées devront mettre en œuvre des politiques de conservation, vitales à la préservation de l’espèce. Si nombre des 6 000 espèces étudiées sont en danger, c’est essentiellement du fait de la destruction de leurs habitats naturels, des changements climatiques, des incendies de forêt et du développement du tourisme.

1/3 des espèces de papillons en déclin
Coutumiers des régions d’Europe méridionale, 31 % des espèces de papillons affrontent un grave déclin. Les experts de l’UICN dressent un constat encore plus alarmant pour 9 % des 435 espèces étudiées qui sont déjà au stade critique de la menace d’extinction. La situation pourrait même être pire encore pour une espèce, celle de la piéride du chou de Madère, que l’on estime en danger critique d’extinction étant donné qu’elle n’a pas été aperçue sur l’île portugaise depuis plus de 20 ans. «Pour eux, la menace principale est la destruction de leurs habitats, liée le plus souvent à des modifications des pratiques agricoles, que ce soit l’intensification ou l’abandon, au changement climatique, à des incendies de forêt et au développement du tourisme », explique Annabelle Cuttelod, coordinatrice de la Liste rouge européenne.
Première étude des coléoptères
Le scarabée saproxylique, qui joue un rôle essentiel dans le recyclage des nutriments, figure pour la première fois en tant que sujet d’étude de l’UICN. Sur les 431 espèces de coléoptères étudiées, 11 % sont menacées de disparition sur le continent tandis que 7 % risquent l’extinction au niveau mondial. Le taupin violacé, par exemple, qui vit dans les grandes cavités de vieux arbres contenant de la moisissure de bois, se retrouve menacé par les nouvelles pratiques de gestion forestière.
Les libellules n’ont plus d’eau
14 % des 130 espèces de libellules européennes sont en danger. Pire encore, 5 % courent un risque d’extinction totale. Endémiques aux régions méridionales, essentiellement en France, les libellules souffrent de l’assèchement de leurs habitats. Face à la demande croissante d’eau pour la consommation et l’irrigation, mais aussi aux étés chauds et secs, les ressources en eau s’amenuisent.
Confrontée à de telles situations, l’Europe va réagir. « Les services écosystémiques que la nature nous fournit sont le pivot central de notre prospérité future. Quand une Liste rouge comme celle-ci sonne l’alarme, les implications pour notre avenir sont claires. C’est un déclin inquiétant », a reconnu le commissaire européen à l’Environnement, Janez Potocnik.

www.developpementdurable.com - Albane Wurtz

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires