Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 09:36
Un dauphin libre

Un dauphin libre

Un dauphin dans un delphinarium

Un dauphin dans un delphinarium

Un arrêté interdit désormais la reproduction des orques et des dauphins en captivité et les parcs ne pourront plus acquérir de nouveaux individus.

De plus, plus aucun cétacé ne sera retenu en captivité après la mort de l'actuelle génération.

L'arrêté met aussi les règles sur leurs conditions de détention : les parcs ont 3 ans pour agrandir leurs bassins, dont la surface minimum doit être augmentée de 150%. Et dans 6 mois, le chlore ne pourra plus être utilisé dans leur eau.

Un grand pas vient d'être franchi pour la cause animale en France !

6 mai 2017

Arrêté ministériel :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=B4EC701CCFE29A168B1434DE5ECBB01D.tpdila13v_3?cidTexte=JORFTEXT000034598383&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000034598275

Plaidoyer en faveur de la liberté des dauphins, des orques et de tous les cétacés :

Rêves de dauphins : consulter la rubrique « A lire – A voir »


MassacresdedauphinsTaijiLamerrougesa1.jpg

23 000 dauphins massacrés au Japon dans la baie de     Taiji !

Chaque année, des milliers de dauphins sont massacrés de part et d’autre du Japon… en tout, plus de 23 000… Et la petite baie de Taiji concentre à elle seule un dixième de ces victimes.

Pour quelles raisons ces êtres sensibles et intelligents se font-ils massacrer ? La réponse tient en ces quelques mots : pour leur viande, et pour le spectacle.

Pour le spectacle, oui. Cette formulation peut choquer, révolter, et pourtant… Si les pêcheurs de la baie de Taiji capturent chaque année des milliers de dauphins, c’est avant tout pour satisfaire la demande qui émane des delphinariums du monde entier.

Un dauphin destiné aux parcs aquatiques se revend jusqu’à 150 000$ ! Autant dire que c’est une manne pour les pêcheurs, une activité plus que lucrative, un véritable business entretenu par des parcs qui prétendent mener des spectacles “éducatifs”… et dont le but avoué serait de favoriser une meilleure connaissance et une protection plus effective des dauphins et des cétacés !

Mais qu’y a-t-il d’éducatif à voir des dauphins contraints par la faim à effectuer pirouettes et pitreries ? Et surtout, comment peut-on se prétendre protecteur des dauphins sauvages quand on participe à une industrie de la captivité qui mène au massacre d’innombrables cétacés ?

Sur tous les dauphins capturés dans la baie de Taiji, une toute petite partie est sélectionnée par les dresseurs des delphinariums. Ce sont seulement les plus beaux spécimens (des femelles Tursiops Truncatus, celles qui ressemblent à Flipper) qui sont épargnés pour être revendus à des prix exorbitants. Tous les autres sont ensuite rabattus dans la petite baie situés non loin.

C’est là, à l’abri des regards, qu’ils sont massacrés dans des conditions atroces, avant d’être dépecés, pesés et emballés pour finir sur les étales des marchés, dans les restaurants et même, jusqu’à il y a peu, dans les cantines scolaires de la ville… Un dauphin mort rapporte ainsi 600$. C’est beaucoup moins qu’un dauphin captif, certes. Mais pourquoi se priver d’une source de revenus complémentaires ?

Le pire dans cette histoire, c’est que la grande majorité des Japonais n’est pas au courant de ces massacres. Jusqu’à la sortie du documentaire The Cove, les médias nippons pratiquaient un black-out médiatique complet sur cette activité.

Et la viande de dauphin elle-même est souvent vendue comme de la viande de baleine !

Ce récit est difficile à supporter. Pourtant, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur une telle situation. Les dauphins, animaux adorés dans la plupart des cultures et reconnus par les scientifiques comme les plus intelligents de la planète avec les hommes, sont nos “frères marins”, ou nos “cousins” pour reprendre le mot de Luc Besson.

Le peuple japonais en lui-même n’est pas l’ennemi des dauphins. C’est même avant tout par lui que doit passer le changement. Si vous avez vu The Cove, vous l’aurez bien compris : les Japonais eux-mêmes sont victimes des pratiques de quelques groupes de pêcheurs, qui leur distribuent une viande de dauphins hautement contaminée par le méthyle de mercure.

Ceux contre qui nous devons nous battre, ce sont ceux qui tentent d’empêcher que la vérité sur ces massacres émerge. Ceux qui ont tenté d’annuler la projection de The Cove au Japon, ceux qui préfèrent que la boucherie se fasse en secret, ceux qui sont prêts à tout pour que le peuple du Japon ne soit jamais mis au courant !

C’est contre cette minorité que nous devons lutter. Et notre meilleur moyen d’action, c’est de faire un maximum de bruit et de permettre à ceux qui sont déjà sur place de continuer à agir, jour après jour, campagne après campagne… pour que le secret soit enfin et totalement dévoilé.

Save Japan Dolphins est l’association créée par Ric O’Barry. Elle agit sur place au Japon, pour gêner les pêcheurs et permettre de diffuser le film The Cove. Pour les soutenir, plus d’info sur :

http://www.blog-les-dauphins.com/dauphins-du-japon-que-se-passe-t-il-exactement-dans-la-baie-de-taiji/

Autres articles à lire également :

http://www.one-voice.fr/oceans/massacres-de-dauphins-les-delphinariums-mis-en-cause/

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2184_dauphins_souffrance_delphinarium.php

http://www.oiseau-libre.net/Animaux/Animaux-marins.html

 


Acheter le DVD de The Cove

 

Réalisateur : Louie Psihoyos

 

"Connu pour la série télévisé Flipper, l'ex-dresseur de dauphins Ric O'Barry est devenu aujourd'hui le défenseur invétéré des dauphins. A Taiji, au Japon, il se mobilise contre le massacre de plusieurs milliers de cétacés par an, perpétré à l'abri des regards. Avec l'équipe de l'Oceanic Préservation Society, O'Barry entreprend de dévoiler la vérité sur Taiji au monde entier. Malgré l'hostilité de la police locale et des pêcheurs, O'Barry et ses complices réunissent une équipe de choc : cadreurs et preneurs de sons sous-marins, spécialistes d'effets spéciaux, océanographes et plongeurs en apnée réputés se lancent dans une opération secrète destinée à rapporter des images de la petite baie isolée..."

 

Bande annonce :

http://<div id='blogvision'> <iframe src='http://www.allocine.fr/_video/iblogvision.aspx?cmedia=18918344' style='width:480px; height:270px'> </iframe> <br /> <a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=142774.html" target="_blank">The Cove - La Baie de la honte</a> <br/> <a href="http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18918344&cfilm=142774.html"><strong>The Cove - La Baie de la honte</strong> Bande-annonce VO</a> </div>

***

Il faut prendre conscience que les delphinariums ne sont pas un lieu d’amusement, mais bien un endroit où des êtres vivants et intelligents inadaptés à la captivité sont maintenus esclaves :

* Les dauphins captifs meurent prématurément et vivent en moyenne deux fois moins longtemps que leur congénères en liberté

* Ils souffrent de troubles physiques et psychologiques dus aux conditions de captivité

* Ils sont contrôlés par la nourriture et ne font leurs “tours” que pour obtenir à manger

* Les delphinariums n’ont aucun message éducatif réel

* L’industrie des delphinariums entretient les massacres de dauphins au Japon

Journée du 1er septembre : le Dolphin Day

Le Dolphin Day est la journée d'action internationale lancée par Ric O'Barry pour protester contre les massacres de dauphins au Japon.


 

Massacre des dauphins aux Iles Féroé

Il n’y a pas qu’au Japon qu’on massacre les dauphins. Non. Et vous en avez peut-être eu la preuve grâce à une chaîne d’emails contenant ces photos relatives à un rite initiatique pratiqué dans les îles Féroé.

Ces images sont tirées d’un documentaire, “The Black Harvest”, réalisé par la BBC en 1986, et les plus récentes d’entre elles datent de 1992. Néanmoins, cette pratique a toujours lieu actuellement dans les îles Féroé, ensemble insulaire danois bénéficiant d’un régime autonome.

Le massacre de dauphins Calderon, malgré l’application parcellaire des directives européennes (qui sont signées par le Danemark mais dont l’application dépend du gouvernement local), y est une pratique “traditionnelle”, censée marquer l’entrée dans l’âge adulte des jeunes Féringiens.

Cette tradition barbare appelée “grindadráp” remonte au 19ème siècle, une époque où l’on ne savait peut-être pas que les globicéphales constituent, tout comme les autres delphinidés, une espèce sensible et intelligente. Au 21ème, il y a en revanche toutes les raisons de s’indigner contre ce rituel révoltant, qui ne se justifie – outre par son caractère séculaire – que par le fait que les îles Féroé ne respectent pas les actes protégeant les mammifères marins. En effet, elles pratiquent la chasse aux cétacés et la viande de baleine représente entre 30 et 60% du régime alimentaire insulaire !

Les manières de procéder aux massacres de dauphins se sont perfectionnées au fil du temps. Aujourd’hui, les sonars et autres procédés se sont ajoutés aux traditionnels harpons et couteaux utilisés par les Féringiens pour mettre à mort des bans entiers de globicéphales.

Plus d’infos sur : http://www.blog-les-dauphins.com/massacres-dauphins-iles-feroe/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Non !
commenter cet article

commentaires

laurence dupé 24/06/2012 09:59

bonjour,

Merci de me donner une autre adrese mail , impossible de vous envoyer le catalogue
merci laurence dupé

Laurence 24/06/2012 10:20



Bonjour, donnez-mois la vôtre, je vais vous envoyer un mail. Merci, Laurence



dupé laurence 19/06/2012 14:37

Bonjour,
Je distribue en France des produits cosmétiques 100% d'origine naturelle d'Amazonie de manière exclusive. La marque WALIWA compte 14 produits pour le visage et pour le corps issus d'ingrédients
inédits de la forêt amazonienne. Nos produits seront bientôt vendus en ligne. En attendant, vous trouverez ci-joint le catalogue des produits WALIWA. Peut-être serez-vous curieuse de découvrir
davantage ces produits. Si ces derniers vous intéressent, nous pourrions réfléchir à un échange de visibilité entre votre blog et notre site internet bientôt en ligne.
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire et vous remercie de votre attention.

Laurence Dupé
Bien-être & Origine
06 27 45 61 58

Laurence 24/06/2012 08:43



Bonjour, votre catalogue n'a pas été joint. Pouvez-vous svp me l'adresser via le contact ? Est-ce que vos produits sont non testés sur les animaux ? Merci. Amicalement, Laurence