Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:04

Le Paris Vegan Day est géré par une association loi 1901 existante de mars 2010 composée de plus de 300 membres bénévoles passionnés par les rencontres et les échanges, qui se mobilisent pendant près d’une année pour offrir un salon de qualité quand vient l’hiver.

L’association a pour objet la promotion, le développement et la démocratisation du mode de vie vegan.

Composée d’amateurs de cuisine bio, d’individuels vegan, d’écologistes, d’entreprises vegan, l’association organise des rencontres régulières, ateliers et présentations pour faire découvrir ce mode de vie écologique, sain et sans aucune cruauté envers d’autres espèces.

Plus d'infos sur : www.parisveganday.fr 

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 18:17
Spaghettis au pistou

4 personnes

Temps de préparation : 10 min  

Temps de cuisson : 20 min  

Ingrédients

- 400 g de spaghettis
- 1 pomme de terre farineuse
- 1 gousse d’ail
- 1 gros bouquet de basilic
- 1 bouquet de persil plat
- 120 g de parmesan
- 50 g de beurre
- 2 CS de pignons
- 6 CS d’huile d’olive
- Sel, poivre

Etapes

- Rincez le basilic et le persil puis, essorez-les. Pelez la gousse d’ail, retirez le germe. Mixez les herbes avec l’ail et les pignons. Salez, poivrez. Ajoutez le beurre et l’huile d’olive, mixez à nouveau jusqu’à obtenir une belle pommade verte. Réservez au frais.
- Pelez et rincez la pomme de terre et découpez-la en petits cubes. Faites bouillir de l’eau salée et versez les morceaux de pomme de terre. Au bout de 10 min, plongez les spaghettis dans l’eau bouillante. A la reprise de l’ébullition, laissez cuire le temps indiqué sur l’emballage des pâtes.
- Egouttez les pâtes et les cubes de pomme de terre. Versez-les dans un plat creux, ajoutez le pistou et mélangez rapidement. Parsemez de parmesan en copeaux ou râpé et dégustez aussitôt.

 

www.cuisine-et-recette.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Laurence - dans Gourmandises
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 07:31

ampoule

 

“Earth Hour est LA manifestation mondiale en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique.” (Serge Orru – Directeur Général du WWF-France)

Cette initiative qui a lieu chaque année a pour but de nous sensibiliser sur le dérèglement climatique. Elle est suivie dans le monde entier dans plus de 4600 villes.

 

Suivez l'actualité sur http://earthhour.fr/

 

Vidéo

Repost 0
Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 16:15

Vidéo :

 

Repost 0
Published by Laurence - dans Douceur et Humour
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 18:11

Tomates farcies à l’épeautre

 

 

4 personnes

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 1 h

 

Ingrédients

- 150 g de graines d’épeautre

- 4 grosses tomates

- 2 oignons

- 2 gousses d’ail

- 1 poivron rouge

- 2 brins de thym frais

- 100 g d’emmenthal

- 4 CS d’huile d’olive

- Sel, poivre

 

Etapes

 

- Rincez les graines d’épeautre puis faites-les cuire à l’eau bouillante salée pendant 45 min. Découpez un chapeau à chaque tomate, évidez-les. Salez l’intérieur et retournez ces coques évidées sur un linge pour les égoutter.

- Eliminez le pédoncule du poivron. Fendez-le en quatre, retirez les graines et les côtes, découpez la pulpe en très petits cubes. Pelez et hachez très finement les oignons et les gousses d’ail. Egouttez bien les graines d’épeautre cuites.

- Dans une cocotte, faites chauffer l’huile d’olive, ajoutez le hachis d’oignons et d’ail ainsi que les cubes de poivron. Laissez mijoter sans laisser colorer. Joignez l’épeautre, le thym, salez, poivrez et mélangez. Hors du feu, ajoutez la moitié du fromage.

- Préchauffez le four th. 7 (210 °C). Remplissez les tomates avec l’épeautre, saupoudrez avec le fromage restant, posez les couvercles des tomates et enfournez 20 min. Servez dès la sortie du four.

 

www.cuisine-et-recette.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Laurence - dans Gourmandises
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 09:16
Petits cakes fruits secs et citron

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 35 minutes

Ingrédients (4 Personnes) 

- 120 g de farine

- 120 g de sucre en poudre

- 120 g de beurre mou

- 2 œufs

- les zestes fins d'1 petit citron jaune non traité

- 100 g de mélange de fruits secs

- 1/2 sachet de levure

- 1 pincée de sel

Préparation de la recette

Préchauffez votre four à 150°C.

Dans un saladier, fouettez le beurre mou avec le sucre pour que le mélange soit crémeux puis ajoutez les œufs un à un et mélangez bien.

Versez alors la farine, la levure et les zestes.

Fouettez, ajoutez les fruits secs et mélangez délicatement.

Versez dans vos moules préalablement beurrés.

Enfournez et laissez cuire 35 minutes, vérifiez avec la pointe d'un couteau.

www.aufeminin.com

Repost 0
Published by Laurence - dans Gourmandises
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 08:30

Une physalie, animal marin venimeux, faisant penser à une méduse est photographiée, le 9 août 2011, sur le sable de la plage du Porge où le drapeau rouge a été mis par les services de sécurité, empêchant les vacanciers de se baigner (Jean Pierre Muller /

 

 

 

 

Mise sur le devant de la scène marine depuis cet été…

Les phisalies ne sont pas vraiment des méduses mais leurs cousines. Comme tous les Cnidaires (qui regroupent aussi les anémones de mer et les coraux), elles possèdent des cellules urticantes capables d’injecter du venin. Les physalies (Physalia physalis) sont de bien surprenantes et passionnantes créatures marines. Ce sont des colonies (appelées Siphonophores) composées de centaines d’individus qui ont chacun leur propre fonction – flotter, manger, se reproduire – mais qui fonctionnent tous ensemble, comme un seul organisme !

Contrairement aux méduses, elles n’ont pas la capacité de se déplacer ou de s’enfoncer en profondeur par pulsation, et vivent à la surface des océans, poussées au gré des courants et des vents. Elles portent d’ailleurs le petit nom de "vaisseau de guerre portugais". Ces animaux vivent plutôt dans les régions tropicales des océans et sont parfois, par exemple lors de grands coups de vent de noroît, rabattus en grand nombre sur nos côtes atlantiques.

Sous leur large bouée bleutée pendent des filaments pêcheurs très urticants, longs de parfois 20 mètres. Si l’un d’eux rencontre un nageur, il ne s’agit pas (forcément) d’un acte de prédation. Leur poison est en tout cas très virulent : un spécimen au flotteur long de 30 cm peut immobiliser un poisson de la taille d’un maquereau, à la nage rapide et plutôt costaud !

Certes, les physalies ne sont pas aussi redoutables que ces méduses tropicales Chironex (ou "Main qui tue"), au mortel venin : le moindre contact avec une longue partie de leurs soixante tentacules (qui s’allongent jusqu’à 4 mètres) cause d’atroces brûlures ; puis le venin passe dans la circulation sanguine et provoque une paralysie du cœur en quelques minutes... Heureusement pour nous, ces méduses vivent loin de nos côtes, au Nord de l’Australie.

On connaît actuellement plus de 1000 espèces de méduses dans le monde. Leur ombrelle (c’est-à-dire le corps de la méduse) mesure de quelques millimètres à 2 mètres. Si elles revêtent une magnifique multitude de formes et de couleurs, et vivent dans des environnements très divers, de la surface jusqu’aux abysses, à 7000 mètres de profondeur, leur venin est toujours présent, mais agit avec plus ou moins de virulence.

Ce venin n’est d’ailleurs pas étranger à la survie de ce groupe, vieux de 600 millions d’années ! Avec leur corps mou et gélatineux (composé de 98% d’eau), les méduses sont, contrairement aux apparences, de redoutables prédateurs carnivores, curieusement dépourvus de dent, de mâchoire et de toute partie dure.

Quelles sont donc leurs armes secrètes ? Des millions de mini-cellules à venin, ou nématocystes, réparties à la surface de leurs tentacules, et parfois même sur leur ombrelle. Si le cil sensoriel d’une de ces cellules est effleuré, par une proie ou par un ennemi (ou un innocent nageur), la méduse décharge automatiquement un mini-harpon en même temps qu’une goutte de liquide toxique. Chez certaines espèces, on peut compter jusqu’à 750.000 de ces cellules sur un tentacule de 10 m de long ! Les proies paralysées sont ensuite portées par les tentacules jusqu’à la bouche et la méduse en fera son repas...

Les méduses et physalies ne sont pas dangereuses que dans l’eau. Certes, en pleine eau, les tentacules souples (peu visibles) se ploient et s’appliquent sur le corps qu’ils rencontrent. Et un tentacule détaché du corps d’une physalie est encore capable d’émettre quelques temps du venin.

Par prudence, ne touchez jamais une méduse ou une physalie échouée. Elles peuvent encore décharger du poison, provoquer de méchantes brûlures et le moindre contact des doigts avec les yeux peut être affreusement douloureux !

Selon la surface de peau touchée, la corpulence du baigneur ou du promeneur, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, et selon les réactions personnelles propres à chacun, les réactions à la piqûre de physalie peuvent aller de simples rougeurs à des brûlures très intenses, du type de celles provoquées par un barbecue. Et entraîner aussi fièvre, douleurs, malaises, état de choc…

Quelques techniques à suivre, que vous soyez piqué par une méduse ou une physalie. Si le tentacule est resté collé sur la peau, enlevez-le délicatement avec une pince fine, de façon à empêcher les cellules à venin qui n’ont pas déchargé de le faire. Lavez à l’eau de mer ; éventuellement mettez un peu de sable, et grattez très légèrement avec un carton rigide puis rincez*.

N’utilisez jamais d’eau douce, car cela provoquerait la décharge des cellules encore intactes. Si elles sont inoculées plusieurs fois, les substances venimeuses de ces animaux peuvent déclencher des réactions de plus en plus fortes (anaphylaxie). Aussi, mieux voir un médecin ou vous rendre à un centre antipoison.

Le nouvel observateur

 

* Conseil des sauveteurs : utilisez de la mousse à raser puis grattez légèrement avec une carte en plastique du type carte de fidélité.

Repost 0
Published by Laurence - dans Faune & Flore
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 08:16

Vidéo :

 

Repost 0
Published by Laurence - dans Douceur et Humour
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 17:22
Un motard fonçait sur sa Suzuki à 130 km/h sur une route déserte quand il se trouve nez à nez avec un petit moineau. Il fait tout ce qu'il peut pour éviter le malheureux oiseau, mais, rien à faire, la collision est inévitable!
Il voit, dans le rétroviseur, la malheureuse petite bête faire des pirouettes sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues. Pris de remords, il s'arrête, ramasse la bestiole inconsciente, achète une petite cage, et l'y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d'eau pour quand elle se réveillera. Le lendemain, l'oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d'eau, se prend la tête entre les ailes et s'exclame :
- Mince ! J'ai tué le motard !...
Repost 0
Published by Laurence - dans Douceur et Humour
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 08:23

Un orage au-dessus du volcan Eyjafjallajökull, en Islande, le 17 avril 2010.

Un orage au-dessus du volcan Eyjafjallajökull, en Islande

17 avril 2010. L.JACKSON/REUTERS

 

Quand la nature se déchaine, cela peut donner de véritables oeuvres d'art. 20 minutes propose de mettre en ligne vos photos et vidéos sur :

http://www.20minutes.fr/article/767036/photos-videos-orages

Vidéo "Time lapse de Peter Vancoillie" à regarder sur : http://www.vimeo.com/25941600

Repost 0
Published by Laurence - dans Faune & Flore
commenter cet article