Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 09:53

coloriage-auto-2-300x225.jpg

AVIS POSITIF

Les voitures représentent la première source de pollution atmosphérique en Ile-de-France. Avec Autolib', une réponse est proposée.

Et si tous les automobilistes franciliens adoptaient la voiture électrique, quel serait l’impact sur la pollution ? A l’heure où Autolib’ se veut le porte-drapeau d’un véhicule propre avec zéro émission dans la capitale, les conséquences environnementales causées par les voitures essence et diesel interpellent. Ces dernières représentent la première source de pollution atmosphérique en Ile-de-France alors que 5 millions de véhicules circulent quotidiennement dans la région. Particules fines, dioxyde d’azote et CO2 contribuent chaque jour à dégrader l’air.

Si l’ensemble de ces motorisations polluantes étaient abandonnées au profit de l’électrique, le trafic routier connaîtrait une baisse radicale de 44 % des émissions locales de particules fines – nocives pour l’organisme – constatées aux abords des routes, selon Airparif, organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air. Seule subsisterait la pollution générée par l’industrie, l’agriculture et le chauffage (au bois notamment). Un autre polluant très corrosif, le dioxyde d’azote, serait également moins présent dans nos poumons. «Le trafic routier actuel représente 50 % des émissions locales de ce gaz», précise Arthur de Pas, ingénieur chez Airparif. Les émissions de CO2 par le trafic seraient également nulles. S’il est encore trop tôt pour mesurer l’impact d’Autolib’, la Ville de Paris estime que, d’ici à cinq ans, lorsque 3000 véhicules seront déployés, le service contribuera à éviter l’émission annuelle de 261000 tonnes de CO2. Enfin, le choix du tout électrique permettrait d’assainir l’habitacle des véhicules. Aujourd’hui, les niveaux de polluants observés sont doublés à l’intérieur des voitures prises dans les embouteillages. Les conséquences :

* Les particules fines peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires et sont responsable de maladies respiratoires comme l’asthme, voire d’allergies.

* Le dioxyde d’azote, gaz très corrosif pour les voies respiratoires, peut conduire à diminuer leur résistance face aux infections et provoquer des toux et des bronchites aigues.

* Le dioxyde de carbone, comptant parmi les gaz à effet de serre, a un impact environnemental et contribue au réchauffement de l’atmosphère.

Direct Matin

Mode d'emploi

* Sabonner via des bornes intéactives qui fonctionnenet 24h/24 et 7j/7. Avec un écran tactile et un menu intéractif, l'usager est guidé par un téléconseiller via une webcam. Carte d'identité valide et permis de conduire devront être présentés avant le paiement par CB uniquement.

* Louer grace à un badge magnétique personnel. Via une borne tactile qui permet de sélectionner le véhicule.

* Circuler sur l'ensemble des routes fanciliennes et se garer sur une place standard. Ne pas s'en éloigner car une alerte via le gps sera envoyé au centre opérationnel. En cas de panne, une assistance est mise en place.

* Restituer la voiture aux stations ad'hoc. La rebrancher à la borne.

AVIS NEGATIF

* Les Amis de la terre dénoncent une opération "plus vert que vert", d'apparence irréprochable mais en réalité désastreuse pour l'environnement.

* Les élus d'Europe Ecologie et Les Verts craignent que ce service n'encourage l'usage de la voiture au détriment des modes de déplacement "doux". Certaines villes comme Montreuil refusent de rejoindre le mouvement.

* Les voitures en libre-service du groupe Bolloré - 3000 seront livrées avant la fin 2012 - sont équipées de batteries au lithium. Or l'exploitation de ce métal en Amérique du Sud entraîne une utilisation abusive des ressources en eau.

Plus d'info sur :

www.airparif.asso.fr

http://www.paris.fr/autolib  (pour Paris)

www.amisdelaterre.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article

commentaires