Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : belleplanete.over-blog.com
  • belleplanete.over-blog.com
  • : Amoureuse de la nature, un brin militante, bienvenue dans mon monde... écologie, merveilles terrestres, belles initiatives, protection animale, livres, cuisine végétarienne mais aussi grognements et émotions... Belle visite ! Laurence
  • Contact

Recherche

29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 07:22

merle

 

Les hivers rigoureux et enneigés sont néfastes pour les oiseaux des jardins tant le sel est répandu.

Jan Rodts pour la Ligue de protection des oiseaux nous informe que quelques miligrammes de sel suffisent pour tuer un oiseau de jardin : 7,4 mg pour un moineau de 28 grammes.

Les oiseaux qui boivent de l'eau salée manifestent les symptômes suivants : ils sont groggy et peuvent se retrouver au milieu de la rue sans réaction et se faire écraser ; ils peuvent mourir d'un blocage des reins consécutif à l'intoxication.

En hiver, les oiseaux picorent la neige (souvent salée) pour s'abreuver ou boivent l'eau des caniveaux quand la neige fond. C'est un cercle vicieux : le sel va leur donner soif et ils vont continuer à boire.

Les oiseaux sauvés par les associations le sont grâce à une cure d'eau fraiche - via une sonde - qui permet à 9 oiseaux sur 10 de s'en sortir.

Que faire ?

* Utiliser du sable ou des granulés d'argile à la place du sel

* Mettre à disposition une écuelle avec de l'eau propre dans un endroit déneigé"

www.dhnet.be

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans Agissons !
commenter cet article

commentaires

Julien Sel Neige 17/10/2013 11:11

Je n'étais pas du tout au courant du risque pour les oiseaux, travaillant dans le sel de déneigement je me sens concerné par ce problème ! Avez des chiffres sur les nombres d'oiseaux touchés ?

Laurence 29/10/2013 08:36



Bonjour,


Merci pour votre mail.


Je n’ai pas de chiffres et l’article qui parlait de ce sujet n’en mentionnait pas non plus.


Vous pouvez peut-être contacter la LPO : www.lpo.fr


Amicalement, Laurence